No Description
You can not select more than 25 topics Topics must start with a letter or number, can include dashes ('-') and can be up to 35 characters long.
Paul Faure 712e317901 Version fonctionnelle processeur sécurisé 15 hours ago
Lex_Yacc Fixed minor bugs 3 days ago
Tables Version fonctionnelle processeur sécurisé 15 hours ago
.gitignore Nettoyage fini 1 month ago
Makefile Nettoyage fini 1 month ago
ReadMe.md Mise à jour ReadMe 1 week ago

ReadMe.md

Processeur sécurisé - CrossAssembleur

Afin de pouvoir utiliser le code que nous avons compilé depuis le C avec notre compilateur sur notre processeur, il faut d’abord cross assembler le code assembleur orienté mémoire vers un langage d’assemblage orienté registres. Il faut au final refaire un autre compilateur.

Utilisation du cross assembleur

Un Makefile a été inclus au sous module CrossAssembleur afin de simplifier son utilisation. Ainsi, afin de compiler tout le CrossAssembleur, il suffit de de rentrer la commande.

make build

Pour lancer le CrossAssemblage du code qui aura été préalablement généré avec notre compilateur, il suffit de lancer la commande

cat FicherASM | ./rondoudou_cross_assembleur

Le résultat se trouvera dans les fichiers output.asm et output.bin.

NB : Il est possible de rester au niveau du projet général. Un Makefile est aussi présent. Pour compiler le CrossAssembleur uniquement :

make compile QUOI="cross_assembleur"

Pour compiler le projet en entier :

make compile QUOI="all"

Pour cross assembler le fichier file_name.memasm en file_name.regasm et file_name.bin :

make exec SOURCE="file_name" QUOI="cross_assemble"

Pour compiler et cross assembler le fichier file_name.c et générer les fichiers file_name.memasm, file_name.regasm, file_name.bin, et, copier le code binaire dans le fichier ../Processeur/Processeur.srcs/sources1/new/MemoireInstructions.vhd :

make exec SOURCE="file_name" QUOI="all"

Implémentation

L’implémentation a été réalisée grâce à Lex/Yacc. La gestion des registres est faite avec une politique de priorité LRU.

Points clés

  • Gestion des registres : Un tableau associe à chaque adresse un registre (-1 si aucun registre n’est affecté) et enregistre si la valeur en mémoire est à jour. Il existe deux fonctions permettant de demander des registres, une en lecture une en écriture. Ces deux fonctions renvoient le numéro du registre disponible et modifie la table comme il se doit. Si le registre était déjà associé à une adresse donc la valeur a été modifiée, elle est STORE en mémoire. Si la demande a été faite en lecture, on LOAD la valeur, en écriture non puisqu’elle sera écrasée. TOUJOURS DEMANDER EN LECTURE AVANT DE DEMANDER EN ECRITURE.

  • Gestion des sauts : L’ajout des STORE et LOAD relatifs à la gestion des registre modifie les adresse des sauts. Pour chaque instruction orienté mémoire, on compte le nombre d’instructions orienté registre. Ainsi, on garde une table qui à chaque numéro d’instruction orienté mémoire associe le numéro d’instruction orienté registre correspondant. Lors de l’écriture du code orienté registre, on remplace les adresses des sauts grâce a cette table.